Dégagement des types de souche

cheminée à foyer ferméAutant d’obstacles entravent les vents dont on cite :

  • Le faitage de la toiture de la maison,
  • Etre entouré d’immeubles ayant une hauteur grandiose,
  • Etre entouré des arbres ayant une hauteur dépassant celle de la maison.

On va vous présenter les meilleures solutions de souche de cheminée à envisager pour votre logement dans ce qui suit :
Souche sur un mur de refend
L’une des meilleures solutions pour votre conduit de fumée puisqu’elle présente autant d’avantages :

  • La mise en place du conduit en interne des volumes habitables lui accorde une parfaite isolation,
  • L’intégration ou l’adossement du conduit est assez aisé au refend du bon coté,

En général, on opte pour le poser à l’intersection du faitage et de la panne médiatrice. Ainsi, elle ne sera pas en contact avec la charpente et de prédéfinir la hauteur de la souche (elle sera mise en place sous le vent).
Souche en bas de pente
Cette position est la désavantageuse puisque la hauteur est assez cruciale ce qui cause des soucis en terme esthétique, stabilité et aussi l’isolation. En général, il est conseillé de l’abandonner à moins que vous soyez résidents dans certaines zones comme Val de Loire ou Corrèze ou bien si votre logement a un aspect spécial comme le château.

Souche en îlot
Pour cette situation, la cheminée est censée être stable soi-même avec ses propres fondations (elle ne sera supportée par aucun élément de votre toit). En effet, le plancher de l’étage supportera la hotte de la cheminée alors que la charpente va porter la souche. Cette dernière sera isolée en la posant à l’intersection de la panne faitière et la panne médiatrice.

Matériaux usés pour la réalisation des souches :

On peut construire la souche avec plusieurs matériaux dont on cite les plus fameux :

  • La brique,
  • La pierre,
  • Le parpaing enduit.

Souche en brique
La souche de cheminée est grandement construite par la brique sous ses diverses tailles, coloris et appareillages qui répondent aux caractéristiques de chaque région :

  • Dans le Nord : on a recours à employer les compositions à lits en horizontal,
  • En Vendée : les souches construites s’articulent sur les pignons,
  • En Artois et Picardie : les habitants choisissent une composition de souche semblable à celle des murs,
  • En Maine et Loir : la forme des souches en briquettes est courbe,
  • Dans le Quercy, la construction des souches se fait en îlot.

Souche en pierre
Identiquement aux souches en brique, on trouve une panoplie de formes, de tailles, d’appareillage et de couleurs pour les pierres utilisées pour construire la souche qui s’adaptent à chaque région :

  • En Bretagne : il est récurrent d’employer le granit taillé en plusieurs formes géométriques,
  • Dans les pays de Loire : on trouve le tuffeau contrairement au Limousin qui adopte le grès,
  • En Savoie : la construction des souches se fait en granit et d’une manière simple,
  • En Provence : on construit les souches sous une taille courte avec des pierres sèches et sans aucune géométrie.

Souche en parpaing enduit
Jouant sur le motif d’économie de cout, la construction des souches en parpaing enduit est très réputée et appartient à l’architecture traditionnelle (vous les trouverez en Vendée, dans la vallée d’Auge, le Quercy et autres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.